• I wish, I knew, histoires de Shanghai

    I wish, I knewShanghai, fascinante mégalopole portuaire, a connu d’immenses bouleversements depuis 1930 : révolutions politiques et culturelles, assassinats, flux de population.

    Dix-huit personnes se remémorent leurs vies dans cette cité en perpétuelle évolution, leurs expériences personnelles, comme dix-huit chapitres d'un roman.

     

    Sources résumé et images : allociné

     

     

     


    - Titre original : Hai shang chan qi
    - Réalisateur : Jia Zhang Ke
    - Scénariste : Jia Zhang Ke
    - Genre : documentaire
    - Pays : Chine
    - Année : 2010 (France : 2011)
    - Durée : 125 min


    Mon avis :

    J'ai enfin pu voir l'avant-dernier film de Jia Zhang Ke (un documentaire) que je suis depuis Still Life et 24 City découvert sur Arte et dont le style très réaliste et différent des autres productions chinoises m'avait beaucoup plu.J'ai vu I wish, I knew dans le cadre du 24e Festival International de Géographie de St Dié qui avait pour un invité cette année, la Chine.

    Le style documentare se rapproche beaucoup de 24 City, réalisé précédemment et abordais la vie dans une cité ouvrière à travers différents témoignages. I wish, I knew utilise aussi le même procédé, les témoignages mélés aux images d'archives de l'époque. Ici le thème est l'évolution de la vie à Shanghai surtout la période de boulversements lors de la révolution culturelle et le programme de rééducation (le même thème est abordé dans 11 fleurs de Wang Xiao Shuai, Balzac et la petite tailleuse chinoise que je suis d'ailleurs en train de lire et déjà vu l'adaptation ciné, mais aussi évoqué dans Apart together de Wang Quan An).

    Je ne regarde pas énormément de documentaires et encore moins au cinéma, mais certains sujets m'intéressent beaucoup et celui-ci en fait parti. J'aime beaucoup les documentaires qui utilisent les témoignages car je trouve que ça rend le documentaire vivant, passionnant et surtout très émouvant et nostalgique. Comme 24 City, j'ai écouté/regardé ces témoignages avec attention et j'ai été émue par certaines histoires.

    Par contre, il m'est arrivée aussi de m'y perdre un peu parmi toutes ces histoires, il faut bien suivre dès le début. C'était plus facile avec 24 City, je trouve qu'en plus là il me manque un petit quelque chose qui m'a un peu déçue à certains moments.

    Dans la liste des différentes personnes témoignant leur vie pendant ces boulversements à Shanghai, on a pu voir des personnalités chinoises très connues tels que des acteurs, actrices, chanteuses ou encore réalisateur dont Hou Hsiao Hsien.

    Il me semble que la jeune femme qui représentait la jeunesse et l'avenir du pays dans 24 City est à nouveau présente dans ce film, je l'ai ressenti également de la même façon au niveau de sa représentation de l'avenir et de la jeunesse.

    Bref, une fois de plus, j'ai appis beaucoup de choses grâce au cinéma. J'ai surtout aimé le côté nostalique de ces témoignages précieux recueillis par Jia Zhang Ke.

    Ma note : 6/10

    Ageha.

     


    I WISH I KNEW : BANDE-ANNONCE VOST HD par baryla

    « Lettre à MomoL'Image manquante »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :