• Karei naru spy

    Karei naru spyLe Japon vit une période difficile car il doit faire face à d'importante attaques de terroristes bien décidés à éliminer Yoshizawa, le 1er ministre. Ce dernier a mis en place une cellule d'espionnage secrète mais l'équipe a besoin de renfort et Yoshizawa engage Yoroi Kyosuke pour ses dons de manipulations.

    Kyosuke purge une peine de prison pour ses 13 crimes, c'est un escroc très brillant. Le 1er ministre lui propose (ou plutôt lui impose) un marché : si Kyosuke réussi 13 missions, ses 13 crimes seront effacés et il pourra retrouver sa liberté, sinon il retournera en prison.

    Kyosuke commence alors son nouveau travail d'espion pour le 1er ministre et va être confronté à un adversaire à moustache mystérieux... Heureusement il peut compter sur ses nouveaux collègues et partenaires ainsi que sur ses dons qui lui permettent de se mettre dans la peau de n'importe quel personnage!


    - Titre original : Karei Naru spy (華麗なるスパイ)
    - Scénario : Kimizuka Ryouichi
    - Genre : Comédie, espionnage
    - Pays : Japon
    - Année : 2009
    - Episodes : 10x45 min
    - Chanson thème : "Taiyou to sabaku no bara" de Tokio


    Casting :

    - Nagase Tomoya : Yoroi Kyosuke
    - Fukada Kyoko : Dorothy
    - Sekai no Nabeatsu : Kurusu Kenichi
    - Fujiwara Kazuhiro : Osamu
    - Tomochika : Elise
    - KIKI : Joséphine
    - Terajima Susumu : Kiriyama Seiichi
    - Watari Tetsuya : Le 1er ministre Yoshizawa
    - Emoto Akira : Mr Takumi
    - Anne : Hirahara San-kyu
    - Takada Junji : Hirahara Genechi
    - Ito Kazue : Hirahara Izumi
    - Hirate Mai : Anne
    - Inoue Mao : Yoshizawa Ami (Episode 1)


    Mon avis :

    Karei Naru Spy est une comédie d'espionnage avec pour personnage principal un escroc manipulateur jouant avec les émotions des gens. Il peut se glisser dans la peau de n'importe qui (guide touristique, maître nageur, cuisinier, photographe de mode, avocat,...). Et pour ce rôle là, ça ne pouvait être que Nagase Tomoya! Cet acteur est un habitué des rôles comiques et déjantés, ça lui va tellement bien de jouer les espions, les flics, ou encore les yakuza rigolos. Je l'adore et il me faire rire à tout les coups.

    Karei naru spy Karei naru spy

    Autour de Kyosuke, le personnage central de l'histoire interprété donc par Nagase Tomoya, il y a toute l'équipe avec qui il travaille pour protéger le Japon. Et quelle équipe : Dorothy (prononcer Doloshi) et ses yeah baby! mais aussi ses chapeaux, le boss avec son look de yakuza, le petit geek et son inhalateur dans une narine (j'ai oublié laquelle, parce que c'est toujours la même!), le type qui ne jure que par les bananes parce qu'elles lui auraient sauvé la vie dans le passé d'après lui, l'amante du boss mais chut c'est un secret, la dame qui fabrique des armes comme celles de l'inspecteur gadget ou encore la dame gardienne des casiers ascenseur (de l'enfer).
    A cette équipe on n'oublie pas la petite famille chez qui vit Kyosuke et surtout leur fille journaliste d'un tabloid en quête du super scoop qui va lier de vrais liens avec lui.
    Ah et puis il y a bien sur Yoshizawa le 1er ministre (sa tête me fait bien rire) qui est très calme face à son ennemi juré Mr Takumi qui est une copie de Hitler (la moustache, le bucker et tout) mais qui se rapproche plus du dictateur de Chaplin tant il est ridicule! (d'ailleurs, je ne sais pas si le clin d'oeil au film de Chaplin est volontaire lorsque Mr Takumi joue avec un globe de la terre gonflable!).
    Bref, une belle galerie de personnages comme je les aime et où chacun a sa place dans l'histoire (même Joséphine qui se réveille quand même à la fin).

    Karei naru spy Karei naru spy

    Les acteurs sont tous très bons avec bien sur en tête Tomoya Nagase et aussi Terajima Susumu qui est super connu au cinéma surtout! J'ai enfin découvert Fukada Kyoko (Dorothy!) qui est bien connue dans le monde des drama mais que je n'avais jamais encore vu. Elle s'en sort très bien dans ce rôle comique, une bonne performance (Yeah, baby!).

    Le drama parodie des films d'espionnages (ou autres, genre action), il y a certainement beaucoup de références mais j'en ai reconnu que deux : Speed dans le premier épisode avec le bus (et Inoue Mao en guest dans le rôle de la petite fille du 1er ministre!) et Haute voltige avec Catherine Zeta Jones dans l'épisode avec les fils dans le petit couloir, enfin lors d'un entrainement à passer à travers les rayons sans déclencher une alarme. Un épisode hilarant, principalement grâce aux pirouettes de Nagase Tomoya et le bisou de la fin haha.
    C'est dommage que je n'ai pas pu en reconnaître plus, comme je n'aime pas trop les films d'espionnages, je n'ai pas beaucoup de références...

    La structure du drama est assez classique car elle reprend une structure utilisée dans beaucoup de jdrama : 1 épisode = 1 mission. Par contre, Kyosuke doit effectuer 13 missions pour effacer ses 13 crimes, là il n'y a que 10 épisodes. Puis, plus on avance dans l'intrigue plus on en apprend sur le passé mystérieux de Kyosuke et sur les autres personnages principaux également.
    Chaque épisode nous offre un nouvel ennemi du 1er ministre et son lot de gags tous plus drôles les uns que les autres (Kyosuke en cuisinier c'est quelque chose d'unique, je parle bien sur de sa superbe création culinaire!).

    Karei naru spy Karei naru spy

    Le drama ne se prend jamais au sérieux, même pour les thèmes les plus graves, quelques secondes de sérieux puis c'est reparti pour les gags et même les personnages les moins drôles ont leur moment de folie. Et à chaque épisode on ne cesse de rire, j'ai adoré cet humour si, euh comment dire, japonais (tout est accentué)? Souvent, les moindres petits détails sont amusants (la chaussure téléphone), les habitudes aussi au fil des épisodes (la dame qui garde les casiers ascenseurs par exemple) et c'est un vrai bohneur de découvrir les déguisements de Kyosuke et Dorothy (la moustache de maître nageur de Kyosuke est un must!). Enfin, on peut dire qu'il forme un sacré duo avec ces deux la!

    Sinon, on n'évite pas la petite morale de la fin ainsi que les thèmes sur la solidarité au sein d'une équipe. Il y a au beaucoup de rebondissements durant ce drama, et beaucoup de suprises! La toute dernière fin était cependant un peu prévisible mais tellement bien :)

    Je termine sur la musique instru qui est tout simplement extra, de la vraie musique d'espionnage (qui elle aussi ne se prend pas au sérieux car elle accentue souvent l'effet comique de beaucoup de scènes). Bravo au compositeur en tout cas!

    Karei naru spy Karei naru spy

    Voilà, donc j'ai adoré Karei Naru Spy, une comédie comme je les aime et un humour qui fonctionne toujours autant sur moi! Surtout les grimaces de Nagase Tomoya, je ne m'en lasse pas (ni quand il hurle et élève la voix, il est drôle dans ces moments là). J'ai adoré le duo Nagase Tomoya et Fukada Kyoko. Bref, à voir absolument!

    La page des bonus en image ICI!

    Ma note : 9/10

    Ageha.

     

    Extrait du fameux casier-ascenseur

    Extrait de la scène où Kyosuke s'improvise cuisinier

    « Ong-BakThe Grandmaster »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Avril 2013 à 23:29

    Ah, le coup des casiers métalliques, on ne s'en lasse pas. (^^) Ce gag est très réussi. Mais de toute façon, le drama est une réussite d'une manière générale avec un Tomoya Nagase en très grande forme. Merci de m'avoir fait revivre ces bons moments à travers ton avis.

    2
    Ageha Profil de Ageha
    Vendredi 19 Avril 2013 à 00:21

    Oui et la dame du casier est un peu sadique, haha, on dirait que ça lui fait plaisir de faire souffrir ce pauvre Kyosuke!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :