• Le château dans le ciel

    Le Château dans le CielLa jeune Sheeta est prisonnière dans un dirigeable par un dénommé Muska, mais soudainement, des pirates font irruption, eux aussi en ont après Sheeta.
    En voulant s'échapper, elle tombe dans le vide, la pierre qu'elle porte autour du coup alors s'illumine et la fait flotter jusqu'à un village minier.

    C'est Pazu, un jeune travailleur orphelin à la mine, qui la trouve. Il l'héberge alors chez lui et Sheeta lui raconte qu'elle est poursuivie par une bande de pirates à cause de cette pierre qui semble avoir un grand pouvoir qu'elle ignore.

    Les pirates finissent par la retrouver et en voulant s'échapper avec Pazu, elle tombe sur Muska qui la récupère, il convoite le pouvoir de la pierre qui méneraiit à Laputa, la cité dans les airs.

    Pazu s'alliera alors aux pirates qui eux recherchent le trésor de Laputa plus que la pierre...cette cité est une légende mais le défunt père de Pazu l'a réellement vue!

    Fiche technique :

    - Titre original : Tenkû no shiro Rapyuta (天空の城ラピュタ)
    - Titre : Le château dans le ciel
    - Réalisateur : Miyazaki Hayao
    - Scénariste : Miyazaki Hayao
    - Genre : Aventure, fantastique, comédie
    - Pays : Japon
    - Année : 1986 (France : 2003)
    - Durée : 124 min
    - Musique : Joe Hisaishi


    Casting voix :

    - Tanaka Mayumi : Pazu
    - Yokozawa Keiko : Sheeta
    - Hatsui Kotoe : Dora
    - Tereda Minori : Muska
    - Tokita Fujio : Papi pomme



    Mon avis :

    C'est avec Le Château dans le ciel que se termine (et en beauté) le cycle d'arte consacré à Miyazaki Hayao. Cet animé date de 1986, il a été réalisé donc après Nausicaä de la vallée du vent.

    Le Château dans le CielJ'ai beaucoup aimé ce film même si au début j'ai eu du mal à m'habituer au physique des pirates (Dora et ses tresses roses) et aussi l'humour très présent notamment grâce aux pirates, une bande de gars pas très futés et leur chef qui n'est d'autre que leur maman, la fameuse Dora et ses tresses roses.
    Et encore une fois, le personnage de la grand-mère prend une place très importante dans l'histoire, celle-ci à un sacré caractère d'ailleurs. Il y a même un grand-père (papi pomme, bien sympathique).

    Nous retrouvons également une histoire tourmentée, qui cache un secret et qui va devoir découvrir pourquoi elle en est arrivée là, elle sera aidée par Pazu, un jeune de son âge lui aussi orphelin, il s'entendront immédiatement.
    J'ai beaucoup aimé leur relation, c'était vraiment sympa de les voir rire ensemble :)

    Cette fois-ci, pas de bête rigolote et mignonne qui accompagne notre héroïne. J'ai reconnu une petite bête jaune déjà vu dans Nausicaä, celle qu'elle portait sur son épaule, on peut la voir quelques secondes lorsqu'on arrive enfin à Laputa.

    Une fois de plus, l'histoire se déroule dans une ville certainement inconnue mais pas si irrélle que ça, la touche de fantastique vient uniquement de Laputa. Mais on se retrouve la plupart du temps dans les airs à bords de drôles d'engins volants, les espèces de trucs qu'utilisent les pirates et qui font un bruit de mouche m'ont bien fait rire! Et le "navire" volant des pirates ressemble à un oiseau mécanique.

    Donc, il y a plein de petits détails marrants dans ce genre, ce qui rend le film vraiment sympathique. Contrairement à Nausicaä de la vallée du vent, j'ai trouvé qu'il était moins marqué 80's que ce soit au niveau de la musique que du graphisme.

    J'ai beaucoup apprécié la manière dont était représenté Laputa et la nature, comme toujours, y est très présente, c'est une sorte de protection mais les hommes veulent toujours la détruire. Il y a aussi le thème de la soif de pouvoir de l'homme qui revient souvent.

    Sinon, j'ai beaucoup aimé la bande-son, je crois bien que c'est ma préférée avec celle du Voyage de Chihiro car elle sait accentuer les moments forts en émotion. J'ai surtout adoré la chanson du générique de fin, vraiment magnifique la voix de la chanteuse.

    Bref, Le château dans le ciel est une belle réussite dans la filmographie de Miyazaki. Cet animé ne manque pas d'humour et de poésie, et j'aime comme toujours cette petite touche de fantastique!

    Ma note : 8,5/10


    Ageha.


    Aperçu vidéo : Bande-annoce vosta

    « Princesse MononokeEvasive Inquiry Agency »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :