• Le vent se lève

    Le vent se lèveInspiré par le fameux concepteur d'avions Giovanni Caproni, Jirô rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l'empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronotique d'une importante entreprise d'ingénieurie en 1927. Son génie l'impose rapidement comme l'un des grands ingénieurs du monde.

    Le vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les évènements historiques d_s qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme du Kanto en 1923, la grande dépression, l'épidémie de tuberculose et l'entrée en guerre du Japon.

    Jirô connaîtra l'amour avec Naoko et l'amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l'aviation dans une nouvelle ère.

    Source résumé et images : allociné.


    - Titre original : Kaze tachinu (風立ちぬ)
    - Réalisateur : Miyazaki Hayao
    - Scénariste : Miyazaki Hayao
    - Genre : Drame, histoire, guerre, biographie
    - Pays : Japon
    - Année : 2013 (France ciné : 2013 + 2014)
    - Musique : Hisaishi Joe
    - Chanson thème : Hikôki Gumo par Arai Yumi


    Casting :
    - Anno Hideaki : Horikoshi Jirô
    - Takimoto Miori : Satomi Naoko
    - Nishijima Hidetsoshi : Honjo
    - Nishimura Masahiko : Kurokawa
    - Steve Alpert : Castorp
    - Mansai Nomura : Caproni


    Mon avis :

    Et voilà, le dernier film de Miyazaki, celui qui annonce la retraite du grand de l'animation japonaise et certainement le plus connu dans le monde entier. Juste avant, j'ai également pu voir un de ses derniers sur Arte, Ponyo sur la Falaise, un bien joli conte pour petits  et grands.
    Mais Le vent se lève est bien différent des précédents films de Miyazaki, car il laisse tomber son thème principal, l'écologie, les conséquences de nos actes sur la planète mais aussi la famille qu'on retrouve dans beaucoup de ses précédentes réalisations. J'ai, cette fois-ci, assisté à un Miyazaki beaucoup plus sombre pour le sujet historique qu'il traite, c'est à dire une période la 2e guerre mondiale sombre pour les japonais. On a un peu évoqué justement le sujet en cours de japonais avant de le voir mais après aussi, du fait du sujet tabou sur cette période de la guerre du côté japonais, de la polémique qu'il y a eu à la sortie de ce film par rapport à ce sujet et aussi le thème qui, c'est vrai, avait déjà été abordé dans Porco Rosso mais de façon totalement différente et beaucoup plus "légère" à mon avis, puis aussi tous ces avions et "objet" volants qu'on retrouve dans l'univers de Miyazaki.
    Je ne pense pas que ce dernier Miyazaki puisse être vu par un publique aussi large que les précédents, surtout par les jeunes enfants au vu du thème abordé et de sa compréhension.

    Le vent se lève

    J'ai trouvé le film très triste, pas seulement au niveau du contexte de guerre qui est abordé mais aussi pour l'histoire parallèle de Jirô et sa rencontre avec sa femme. Miyazaki ne délaisse jamais le côté poétique du film, quelques touches d'humour sont également les bienvenues et permettent tout de même de sourire de temps en temps et ne pas en faire un film totalement sombre. J'ai particulièrement aimé les séquences des rêves de Jirô, car on a l'impression que le réalisateur n'a tout de même pas voulu abandonner le côté fantastique qu'il met dans chacun de ses films (même si là, ce sont des rêves, donc pas vraiment fantastique au final, juste une impression). Le tremblement de terre du Kanto survenu en 1923 est montré d'ailleurs de façon réelle (fait historique) mais aussi irréelle pour les effets utilisés comme par exemple le bruit de la terre qui gronde et englouti les maisons tel un monstre sorti de la terre et donne cette impression que la terre est vivante.

    L'animé a beau nous parler d'avions, même si ça n'est pas un sujet qui m'intéresse particulièrement à la base, là il est vraiment passionnant parce qu'au final, c'est plus l'histoire d'un rêveur et passionné, et ça, ça change tout!

    Sinon, comme toujours, l'esthétisme me plait beaucoup et la chanson du générique de fin est une merveille (une chanson des années 70 en fait et la chanteuse a une voix magnifique).

    Miyazaki termine donc en beauté avec film que je ne suis pas prête d'oublier.

    Ma note : 8,5/10.

    Ageha.

     

    « Bilan 2013 et bonne année 2014!Rashômon »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Février 2014 à 11:47

    J'ai hâte de le voir!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :