• Les sept samouraïs

    Les sept samouraisAu Japon, 16e siècle, un petit village de paysans est fréquemment attaqué par une bande de briguands qui leurs volent toutes leurs récoltes. A cause de ça, les paysans vivent dans le misère et la peur.

    Mais un jour, ayant marre de se faire piller, ils décident d'aller consulter "l'ancien" qui leurs conseillent d'engager des samouraïs pour les débarrasser de ces briguands.

    Le problème c'est qu'ils n'ont que des bols de riz à offrir en échange de leur protection et l'ancien conseille alors de chercher des samouraïs affamés et pauvres.

    Quelques paysans se rendent alors en ville et commencent a essayer d'en recruter sans succès jusqu'à ce qu'ils rencontrent Shimada Kambei et Katsushiro, deux samouraïs, qui acceptent et leurs trouvent trois autres samouraïs de plus.

    L'équipe des 7 samouraïs est formée, ils rentrent au village et commencent à organiser la défense du village et a entraîner les villageois à se battre...

    Fiche technique :

    - Titre original : Shinichi no samurai (七人の侍)
    - Titres : Les sept samouraïs/The seven samurais
    - Réalisateur : Kurosawa Akira
    - Scénaristes : Kurosawa Akira, Hashimoto Shinobu et Oguni Hideo
    - Genre : Action, drame, aventure, chambara
    - Pays : Japon
    - Année : 1954 (ressorti en 2002 en France)
    - Durée : 207 min (version intégrale) ; 160 min (version internationale)
    - Musique : Hayasaka Fumiro


    Casting :

    - Shimura Takashi : Shimada Kambei, le chef des samouraïs
    - Mifune Toshirô : le rônin Kikuchiyo
    - Tsuchiya Yoshio : Rikichi
    - Inaba Yoshio : Katayama Gorobei
    - Miyaguchi Seiji : Kyuzo
    - Chiaki Minoru : Hayashida Heihachi
    - Katô Daisuke : Shichiroji
    - Kimura Isao : Okamoto Katsushiro
    - Tsushima Keiko : Shino
    - Shimazaki Yukiko : La femme de Rikichi
    - Fujiwara Kamatari : Manzo, le père de Shino
    - Kosugi Yoshio : Mosuke
    - Hidari Bozuken : Yohei
    - Kôdô Kokuten : Gisaku, le vieil homme
    - Hagashino Eijiro : Le chef des bandits


    Mon avis :

    Grâce à Arte qui consacre tout le mois de mars à un cycle sur les samouraïs, j'ai pu enfin voir ce classique du cinéma asiatique (classique tout court en fait) et en plus Arte nous offre la une belle surprise puisqu'il s'agit de la version intégrale (3h20) et non de la version internationale, coupée d'au moins une demi heure!

    J'ai vu peu de vieux films japonais et j'aime beaucoup, alors quand je peux en voir un à la TV en plus, ce qui est rare, je ne loupe pas cette occasion.
    Et j'ai vu peu de films sur les samouraïs, donc ça sera l'occasion de faire de bonnes découvertes j'espère et d'enrichir un peu plus ma culture ciné et japonaise.

    Les 7 samouraïs commence sur une scène où on voit des paysans désespérés après avoir été dépouillés par une bande de brigands qui reviennent à chaque recolte, certains préfèrent mourrir que de vivre dans cette misère et cette peur permanente alors que d'autres commencent à réagir...il faut se battre...oui mais les paysans ne savent pas se battre. L'ancien est bien d'accord, il faut se battre mais avec l'aide de samouraïs et c'est là que tout commence.

    En dépit de sa longueur, les 7 samouraïs est un film d'action et chambara assez captivant, il y a rarement des baisses de rythme même si j'ai trouvé, c'est vrai, que c'était un peu long sur la fin .... mais quelle fin! Superbe! Une vrai bataille!

    Les sept samourais

    Comme je n'avais jamais vu la version internationale remaniée, je ne saurais vous dire qu'elles sont les scènes qui ont été coupées au montage mais j'ai que c'était surtout les scènes d'actions qui avaient été gardées (logique) mais finalement, il n'y a pas tant de scène d'action que ça.
    Toutes les scènes m'ont semblées importantes, outre les scènes d'action, on à les scènes qui nous montre la vie au village, la misère et la peur...
    Le recrutement des samouraïs en ville au début du film est assez drôle d'ailleurs, les paysans, Shimada Kambei et Katsuchiro (les 2 premiers récrutés) observent attentivement la foule, à la recherche d'un bon samouraïs...et la technique du test de recrutement est bien trouvée en plus!
    J'ai beaucoup aimé cette partie du film.

    Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire un bon film "d'action" : humour, combats, drames et même une petite romance qui réussit à s'installer dans cette histoire mais sans être trop envahissante, le thème principal étant les samouraïs qui aident les paysans à chasser les briguands de leur village.

    J'ai été étonnée par quelques ralentis pour un film datant des années 50, lorsque Shimada Kambei (chef des samouraïs) au début du film réussis à battre un homme qui s'était enfermé dans une maison en prenant pour otage un enfant.
    Lorsque l'homme sort vaincu, il tombe au ralentis et il y a également une autre scène de ce genre lors d'un duel entre deux samouraïs, dont l'un d'entre eux fera parti de l'équipe des 7 samouraïs.

    On en apprend plus aussi sur certains personnages au cours du film, par exemple qui est réellement Kikuchiyo. Et puis on voit certaines liens se tisser entre les villageois et les samouraïs...alors que les villageois avaient peur d'eux au début!

    Que dire d'autre...que c'est un classique à voir au moins une fois dans sa vie.

    Bref, Les 7 samouraïs est un classique à voir, et qui ne doit pas vous décourager à cause de sa longueur car il vaut vraiment le détour.
    Et puis ce film n'a rien à envier aux productions hollywoodiennes de l'époque. Cultissime et puis c'est tout :)

    Ma note : 8/10


    Ageha.


    Aperçu vidéo : Trailer vosta

    « Volcano HighLe samouraï que j'aimais »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mars 2010 à 23:59
    Lady_Livia
    J'ai laissé la curiosité l'emporter et j'ai découvert ce film avec beaucoup d'intérêt. J'avoue avoir une culture cinéphile japonaise proche du néant, donc j'étais très curieuse de voir un classique. Mais, ce qui m'intriguait, c'était aussi le fait que je connaissais bien le remake américain, version western, fait quelques années plus tard (en raison de la passion immodérée de mon père pour ce type de films), donc, découvrir le matériau de base avait quelque chose d'un peu étrange. Une forme de retour aux sources.

    Au final, j'étais un peu hésitante, mais j'ai finalement passée un bon moment ; la durée, ou la date du film, ne sont pas des obstacles insurmontables, loin de là. Les différents ingrédients classiques de ce genre de récit sont bien maniés ; la construction de l'histoire est également convaincante.. Bref, finalement, je n'ai pas eu de problème pour m'immerger dedans.

    En plus, j'ai enfin réparé un manque de culture criant : il s'agit donc du premier film de Kurosawa que je regarde (oui, j'ai un peu honte). Mais je n'ai pas regretté la découverte !
    2
    Ageha Profil de Ageha
    Mardi 16 Mars 2010 à 19:27
    Je connaissais aussi (comme un peu tout le monde je suppose) le remake américain...enfin je m'en souviens plus du tout donc j'ai pas pu comparer.
    (moi aussi j'adore les westerns, mais ceux avec les indiens et la cavalerie^^)
    Félicitation pour ton 1er Kurosawa :) , en ce qui me concerne j'en ai vu très peu de ce réalisateur (ceux qui sont passés sur Arte il y a bien longtemps en fait!).
    C'est toujours un vrai bonheur de découvrir les classiques du cinéma :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :