• The chaser

    The ChaserJung Ho, un ancien flic, s'est reconverti en proxénète. Sa petite affaire est mal en point depuis quelques temps car trois de ses "filles" ont mystérieusement disparues, une fugue selon lui.
    Il se rend vite compte qu'elles avaient toutes un même client en commun décrit comme bizarre et violent. Jung Ho en déduit que ce client les a vendues.

    Il envoie Mi Jin, une de ses filles qui est malade, chez un client qui s'avère être celui qui serait à l'origine des disparitions. Il demande alors à Mi Jin de lui envoyer l'adresse du client dès qu'elle sera chez lui discrètement mais il perd sa trace.

    Bien décidé à la retrouver, Jung Ho décide d'enquêter de son côté vu l'inefficacité de la police et sur laquelle il ne peut plus compter...

    Source images : Nautiljon



    - Titre original : Chugyogja (추격자)
    - Titre international : The Chaser
    - Réalisateur : Na Hong Jin
    - Scénaristes : Na Hong Jin, Hong Won Chan et Lee Shinho
    - Genre : Thriller, policier
    - Pays : Corée du sud
    - Année : 2008 (sortie france : 2009, dvd disponible)
    - Durée : 123 min
    - Musique : Kim Jun Seok et Choi Yong Rak


    Casting :

    - Kim Yun Seok : Jung Ho
    - Ha Jung Woo : Ji Young Min
    - Seo Yeong Hie : Mi Jin
    - Park Hyo Ju : Detective Oh Eun Shil
    - Jeon In Gi : Detective Lee Gil Woo
    - Kim Yu Jeong : La fille de Mi Jin


    Mon avis :

    The ChaserJ'ai acheté le dvd de The chaser il y a environ un an et finalement c'est sur Arte que je l'ai vu cette semaine pour la première fois.
    Ce film a une solide réputation et a su se faire remarquer dans plusieurs festivals. C'est donc le premier long métrage de Na Hong Jin, il a ensuite réalisé The Murderer, mais je ne l'ai pas vu. Il faut savoir aussi que The Chaser s'inspire de faits réels, un tueur en série coréen ayant réellement existé.

    Je ne savais pas à quoi m'attendre, lorsque j'ai acheté le dvd c'était par curiosité et pour son petit prix.
    The Chaser m'a beaucoup surprise sur de nombreux points, il a réussi à me faire rester scotchée à mon écran tellement il était intense et prenant.
    Il s'en dégage une tension permanente, le suspense qui ne faiblit jamais est terriblement efficace et l'atmosphère glauque, malsaine et extrèment noire met de suite et jusqu'au dénouement mal à l'aise. Le tout parait en plus réaliste, ce qui accentue ces sentiments.

    L'histoire évolue dans un univers sombre, les personnages principaux y contribuent bien : proxénète, prostituées, tueur en série. Le héros de cette histoire est un ex-flic reconvertit en proxénète. Ce type n'est donc pas un personnage "tout blanc", par son "métier" mais aussi sa personnalité, son caractère violent et méprisant envers les femmes, ses "employées. Mais tout n'est pas si sombre en lui, une petite fille et sa mère disparue vont dévoiler en lui certainement l'ancien flic qu'il était. D'ailleurs son passé n'est jamais évoqué et on ne sait rien sur son étrange reconversion. Au début, j'ai vraiment eu du mal avec ce personnage car c'est vraiment un con, il n'y a pas d'autre mot! Mais au fil de l'enquête, un autre aspect du personnage se révèle (et surtout au contact de la gamine et peut-être au but qu'il s'est fixé), ce qui fait que j'ai pu m'attacher à ce personnage vraiment particulier.


    The ChaserCe genre de personnage au cinéma revient régulièrement en fait, par exemple le personnage joué par J. Nicholson dans Vol au dessus d'un nid de coucou (il est accusé de viol et réussi à échapper à la prison pour aller à l'hôpital psy) ou encore H. Keitel dans Bad Lieutenant... (par contre ce personnage je l'ai détesté jusqu'à la fin). Le tueur fait froid dans le dos par son aspect calme et sure de lui, son caractère manipulateur...comme s'il était dans un jeu.
    Les acteurs sont vraiment très bons que ce soit l'interprète de l'ex-flic, le tueur, Mi Jin ou la gamine.

    C'est différent parce qu'on ne se retrouve pas dans un quartier riche avec de belles maisons, ces ruelles étroites et sinueuses paraissent peu fréquentables et peu rassurantes. On a l'impression de se perdre et d'étouffer, surtout lorsqu'on assiste aux courses poursuites dans ces ruelles (à pied).
    Au passage on nous montre donc un côté bien sombre de la Corée du sud, et la police, les médias sont aussi pointés du doigt. La police semble ramer sur cette affaire de tueur en série (et les révélations sont peut être pas si surprenante que ça sur cette enquête) et qui en parallèle doit s'occuper d'une affaire bien plus importante (humour). Cette affaire? un type a lancé des excréments au visage du maire de la ville. Tout au long on suit de loin cette affaire médiatisée et à qui police et média donne bien plus d'importance. Et là on en vient au ton ironique de ce film, un humour noir qui lui aussi sera très présent (du aussi à l'"assistant" de l'ex-flic).
    Ce côté là n'aura même pas réussi à me faire sourire un peu car j'avais les nerfs qui étaient sur le point de lacher à cause de ce suspense et cette tension permanente.

    The ChaserLe film en outre est très violent, j'ai vraiment eu du mal avec la scène de torture au début mais aussi les descriptions précises des méthodes du tueur. C'est vraiment effrayant et puis ensuite il y a cette impression d'être mal à l'aise qui ne m'a plus quittée à cause de cette scène brutale.


    L'esthétique est très soignée, beaucoup de scènes sont tournées de nuit, les habitations sont pas du tout accueillantes et plus l'histoire avance, plus elle est pessimiste et enlève le moindre petit espoir qu'on pouvait avoir au début. On arrive pas à espérer une issue possible en fait tellement le film est sombre.

    L'histoire est tellement bien menée, pas de temps mort ce qui nous empêche de souffler, des fausses pistes, un tueur manipulateur qui joue avec la police et cette ambiance...bref, un excellent film noir.

    J'ai beaucoup aimé The chaser et je vous le recommande (attention cependant aux scènes de violences pour les plus sensibles).
    Je me pose une question face à tous ces films coréens très violents qui sortent maintenant régulièrement (j'ai volontairement  pas vu The murderer du coup et I saw the devil). Ces films se complaisent-t-ils dans la violence, il n'y a plus de limites? Que pensez-vous de cette extrème violence au cinéma qui devient banale? Ca vous met mal à l'aise ou au contraire vous la trouver essentiellement pour créer cette ambiance et cette noirceur si partculière?

    Ma note : 9/10


    Ageha.

     

    Bande-annonce vostfr

    « Thee Michelle Gun Elephant : Mon groupe de rock préféréBeijing Bicycle »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :