• Tokyo Drifter

    Tokyo DrifterTetsuya, ancien tueur à gages du clan yakuza Kurata a decidé de renoncer à la violence pour se lancer dans l'immobilier.

    Mais il est pris dans l'affrontement de son clan avec un gang rival.

    Laissant sa fiancée à Tokyo, il se réfugie à la campagne.

    Ses ennemis le poursuivent.

    (Source : Arte)

     

     




    Fiche technique :

    - Titre original : Tôkyô nagaremono (東京流れ者)
    - Réalisateur : Suzuki Seijun
    - Scénariste : Kawauchi Kôhan
    - Genre : Policier
    - Pays : Japon
    - Année : 1966 (France, sortie dvd ?)
    - Durée : 79 min
    - Musique : Kaburagi Sô


    Casting :

    - Watari Tetsuya : Tetsuya "Phoenix Tetsu" Hondo
    - Matsubara Chieko : Chihara
    - Nitani Hideaki : Aizawa Kenji
    - Kita Ryuji : Kurata
    - Yoshida Tsuyoshi : Keiichi
    - Esumi Eimei : Otsuka
    - Kawaji Tamio : Tatsuzo, la vipère
    - Gô Eiji : Tanaka
    - Hanakawa Tochiko : Mutsuko
    - Tamagawa Isao : Umetani
    - Hino Michio : Yoshii
    - Tamamura Shuntaro : Koyanagi


    Mon avis :

    Tokyo DrifterUn cycle sur le monde des gangsters sans film japonais sur les yakuzas c'était inconcevable et Arte l'avait surement bien compris en prévoyant Tokyo Drifter dans son cycle de septembre Le monde des gangsters et en même temps dans le cinéma trash (qui a changé de jour de diffusion, maintenant c'est le jeudi comme à ses début...dommage, le vendredi c'était beaucoup pratique!).
    Ce qui est bien avec Arte, c'est que la chaîne diffuse parfois des films peu connus.

    Je ne m'attendais pas du tout à un film réalisé de cette manière, c'était assez spécial et j'avoue que j'ai eu du mal à accrocher à ce film à cause de ça....ça m'a un peu destabilisée!
    Les décors sont très simples, parfois avec des couleurs très vives (jaune, rouge), parfois une seule couleur dominante, un fond. Je ne sais pas vraiment comment vous expliquer cela.
    Il y a pas mal de gros plans sur les visages (les lunettes d'un personnages), un pièce peut être filmée dans son ensemble du haut par exemple, il y a aussi des plans fixes.
    Les personnages sont peu bavards. Il y a des détails qui reviennent souvent comme la chanson du vagabond, la secrétaire qui rit en lisant ses mangas...

    Tokyo DrifterComme l'a précisé Arte avant le début du film, Tokyo Drifter fait penser aux films policiers français, en particulier ceux de Melville et je constate que c'est vrai! Donc ça ne plaira pas à tout le monde je pense et en ce qui me concerne j'ai moyennement aimé. J'ai même perdu le fil de l'histoire à un moment.
    Je vous rapelle que c'est une histoire de vengeance, et puis c'est un peu bête finalement ce qui arrive à Tetsuya qui s'est reconverti dans l'immobilier et va se retrouver au milieu de querelles de yakuza pour une histoire d'immeuble!

    Même si j'ai moyennement aimé, Tokyo Drifter m'a surprise au niveau de la réalisation essentiellement. Et puis c'est tellement rare de voir des films japonais des 60's, je ne pouvais pas manquer sa diffusion.

    Les acteurs, je ne les connaissais pas, l'interprétation est bien mais avec un peu de surjeu de la part de certains acteurs. Les personnages sont froids aussi.

    Bref, un film à la réalisation originale et surprenante mais qui m'a tellement destabilisée que j'ai pas accroché à 100%.

    Ma note : 6/10


    Ageha.

     

    Aperçu vidéo : Trailer (pas de sous-titres)

    « Infernal AffairsXenos »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :